loader image

Isabelle Langlois : soyez Bee Happy

A LA UNE, BIJOUTERIE

31 Août 2021

Isabelle Langlois est une créatrice très connue dans l’univers de la joaillerie française. Cette année, avec la renaissance du printemps, elle met à l’honneur l’abeille, ce petit insecte si important dans le renouvellement de la nature.

La nouvelle collection est constituée d’un essaim de pin’s aux couleurs chatoyantes, à l’esprit décalé, glamour ou rock. Ils s’accrochent à volonté seul ou à plusieurs… des petits caprices à collectionner !

Les modèles sont composés de deux perles de culture pour un corps tout en rondeur si sensuelles où des ailes empierrées s’accrochent. On retrouve tout le savoir-faire traditionnel de la joaillerie. La précieuse abeille s’articule sur une tige en or rose et est prête à toutes les fantaisies. La combinaison des gemmes est infinie et s’harmonise à merveille griffée sur col, piquée sur un chapeau ou un sac ou décorant des sneakers à la dernière mode. Elle devient juste la ponctuation indispensable de toutes vos tenues décontractées ou non. Certes, elle est petite (1.2 cm) mais sa présence est remarquable, tout en élégance !

Isabelle Langlois n’a pas choisi le motif de l’abeille. Inquiète de leur disparition, elle est toujours fascinée par ces ouvrières disciplinées au travail méticuleux. Elle sait à quel point il faut en prendre soin et combien la nature est fragile. Son pin’s « abeille » en devient le symbole et plus qu’un bijou, il donne un message qui prend du sens pour qui l’offre ou se l’offre.

Les prix de vente public conseillés vont de 335 euros à 450 euros en fonction de l’or et des pierres utilisés. Toujours un corps de deux perles de culture montées sur or jaune (sans pierres) ou rose avec diamants bruns, diamants champagne, diamants blancs, péridot et rhodolite, citrine orangée et topaze Blue London, péridot et diopside, ou topaze Blue London et diopside.

A propos d’Isabelle Langlois

Isabelle Langlois est originaire du Jura, le pays qui porte la réputation de taille des gemmes de couleurs depuis le 18e siècle. La Suisse, pays limitrophe, a favorisé l’essor de cette activité au 19e siècle et fort de cet héritage, les ancêtres d’Isabelle ont fondé un atelier lapidaire juste après la Première Guerre Mondiale.

Le grand-père d’Isabelle, René Grospiron, lapidaire de son état, quitte à 23 ans ses montagnes pour s’établir à Paris dans le négoce de pierres précieuses. Succès immédiat et 20 ans après, les plus grandes maisons de la Place Vendôme se fournissent chez lui, il devient un des négociants les plus importants d’Europe. Reconnu officiellement, il a eu la fonction de Président de la section lapidaire du concours des Meilleurs Ouvriers de France.

Son père, Daniel Piat, épouse la fille de René et intègre de ce fait l’univers de la joaillerie. Passionné de pierres précieuses, il est à l’origine en 1961 de l’Association française de gemmologie. Il succède à son beau-père en tant que Président de la section lapidaire des Meilleurs Ouvriers de France et dirige pendant de nombreuses année le département éthique de l’International Coloured Gemstone Association. C’est encore aujourd’hui l’un des grands experts des gemmes de couleurs.

Les pierres précieuses restent une histoire de famille qui poursuit l’aventure familiale et la tradition lapidaire jurassienne. L’atelier originel est d’ailleurs toujours dirigé par des cousins d’Isabelle.

Dès son plus jeune âge, Isabelle sait qu’elle appartient aux pierres précieuses, qu’elle est née dedans, que ses dessins d’enfant sont remplis de saphirs et de pierres de lune et que son destin sera la Joaillerie. Durant de nombreuses années, elle s’est passionnée pour les voyages fabuleux de son père, toujours à la recherche de gemmes les plus rares. Sa vocation est inscrite ! Après un diplôme de l’EDHEC, elle travaille 7 ans chez Vassort, l’atelier de haute joaillerie qui fournissait les prestigieuses Maisons de la Place Vendôme. Une expérience qui la conduit à rendre leurs lettres de noblesse aux pierres de couleurs et à poursuivre à sa manière l’aventure familiale. Devenue créatrice, elle fonde sa Maison en 1992 et ouvre sa boutique rue de la Paix à Paris en 2010.

Elle crée des collections pour toutes les femmes, entre poésie et modernité, et selon elle : « le bijou doit rester le plus beau des cadeaux ». Elle possède un savoir-faire d’excellence au service de bijoux toujours scintillant de joie de vivre et de féminité. De 300 à 30 000 euros, les pièces sont destinées aux femmes de caractère aimant les belles pierres et les mélanges de couleurs. Toute une collection de pendentifs, de boucles d’oreilles et de bagues, en or blanc, jaune ou rose, diamants et pierres de couleurs… pour que le rêve devienne réalité !

Actuellement, on retrouve la marque de joaillerie française Isabelle Langlois distribuée chez les bijoutiers-joailliers de France et à l’international dans quelque 25 pays.

Angel Nguyen

Articles Récents

Anonimo, la Militare fête ses 20 ans

Anonimo, la Militare fête ses 20 ans

2001 – 2021, vingt ans déjà pour la Militare, icone de la marque. Pour marquer cet anniversaire, Anonimo a réalisé deux nouveaux chronographes à l’élégance purement italienne, de fabrication suisse, pour rendre hommage aux fondateurs de la marque.

lire plus

Una Storia, des bijoux pour les femmes audacieuses

Una Storia, au petit nom charmant qui chante son origine italienne, est une entreprise de création de bijoux de qualité, originaux, différents et élégants qui conviennent aux femmes audacieuses, affirmées et passionnées. Aujourd’hui, l’entreprise nous présente sa nouvelle collection automne hiver.

lire plus