loader image

COMINAUV… une carrière d’améthystes relancée par deux Auvergnats

EVENEMENT, JOAILLERIE

9 Mai 2022

Deux courageux Auvergnats, Nicolas Léger et Mathieu Moulin, ont décidé de relancer l’exploitation de minéraux français en ouvrant une carrière d’améthyste, à la fois innovante et durable. Il s’agit là de la première carrière officielle d’améthyste de l’histoire française moderne.

La France est une terre de savoir-faire et d’innovation, riche d’un formidable patrimoine géologique. Par exemple, saviez-vous que le plus important gisement d’améthyste d’Europe, cette pierre fine à la couleur violette, est en Auvergne ? Dans la département du Puy-de-Dôme dans le pays du Livradois, ce minéral abondant est très prisé dans le secteur de la bijouterie (fantaisie ou joaillerie), décoration et lithothérapie. De plus, des recherches archéologiques ont montré des preuves d’extractions depuis l’époque gallo-romaine. L’améthyste a également été exploitée entre le 17e et le début du 20e siècle en raison de sa teinte très intense, qui en faisait une pierre religieuse et impériale.

Nicolas LEGER (gemologue et gemmologue) et Mathieu MOULIN (ingénieur-géologue) ont fondé la Compagnie des minéraux d’Auvergne Minéraux (COMINAUV) justement pour lui rendre une juste place dans le monde des minéraux. Sur le site des « Mines de Poux » d’une surface de 3 hectares, la Compagnie va ouvrir une micro-carrière unique en son genre, car elle va optimiser les ressources extraites, les techniques de traitement et les impacts sur l’environnement. En attendant de pouvoir visiter en juin ce lieu hors du commun, pionnier de l’excellence française, une campagne de financement participatif vient d’être lancée sur KissKissBankBank.

« La micro-carrière d’améthyste St Joseph des Mines de Poux » est un projet pilote permettant de viabiliser un modèle optimisé de A à Z, dédié à l’exploitation de matériaux à forte valeur ajoutée et de faible tonnage » déclarent Nicolas LEGER et Mathieu MOULIN, les co-fondateurs.

Un premier pas vers les extractions de minéraux au niveau national

Relancer l’extraction et la transformation des minéraux en Auvergne, c’est une création d’emplois, une contribution pour dynamiser le tissu économique local, une valorisation des savoir-faire et un apport d’éthique dans un univers qui en manque beaucoup. Aujourd’hui, il est triste de constater que peu d’acteurs s’intéressent aux conditions de travail, à la sécurité, les salaires, la protection de la planète et même la légalité des exploitations.

Basée à Issoire, la Compagnie des Minéraux d’Auvergne propose un projet de dimension humaine s’intégrant au paysage local en termes économiques, environnementaux et patrimoniaux. Il comprend également le respect des normes françaises et des salariés. L’améthyste extraite dans la micro-carrière est destinée à divers marchés allant de la décoration et aménagement extérieur à la bijouterie joaillerie en passant par les ornements, les objets de collection et plus encore. Parallèlement, le projet évaluera les matériaux granitiques (sable et agrégats) entourant la veine, qui doivent être excavés pour révéler l’améthyste. Ainsi, il n’y aura pas de gaspillage.

Alternative aux extractions et exploitation sauvages peu éthiques

Le projet COMINAUV est construit d’un bout à l’autre autour de valeurs fortes, avec une volonté de durabilité dans le respect des hommes et de l’environnement. Outre les grands discours, cet engagement se fait par des actions très concrètes à tous les niveaux :

Extraction “zéro déchet” – Tous les produits minéraux excavés non destinés à la remise en état seront recyclés de façon maximale dans la mesure du possible, du sable aux résidus de concassage d’améthyste jusqu’à l’argile issue du lavage du sable de béton.

Transformation pour une efficacité environnementale optimale – Le processus de conversion est élaboré en prenant en compte : • La consommation d’énergie • Le type d’énergie et son coût carbone • La consommation d’eau et les rejets potentiels d’eau et/ou d’émissions atmosphériques • La toxicité de tout produit chimique employé et sa capacité à retraiter/neutraliser.

Fournisseurs locaux – COMINAUV recherche systématiquement des prestataires et fournisseurs locaux (régionaux ou nationaux) et conclut avec eux les meilleures offres en fonction de l’ensemble des besoins de l’entreprise. Cette politique a été appliquée à la production d’outils de communication, à la fourniture d’équipements lourds et au développement d’équipements sur mesure.

Campagne de financement pour l’extraction des premières améthystes

Construire une micro-carrière de toutes pièces est un projet ambitieux qui nécessite des capitaux : pour ouvrir le site, la COMINAUV doit avoir la quasi-totalité de ses besoins d’investissement. Par ailleurs, des procédures administratives impliquent des démarches onéreuses. Il est nécessaire de réaliser diverses études, diagnostics, faire les premières relevés, etc.

Par conséquent, pour développer le projet, les fondateurs ont d’abord investi leurs ressources personnelles et leur expertise. Mais aujourd’hui, pour obtenir un prêt bancaire, ils ont besoin d’un coup de pouce pour fournir un apport initial plus important. Nicolas et Mathieu ont donc souhaité mobiliser leur communauté, impliquée dans le projet depuis le tout début (notamment via des visites touristiques sur le site), en lançant une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank.

Les premiers contributeurs très enthousiastes

Voici un aperçu des messages de soutien que les contributeurs ont laissés sur la plateforme : « Acceptez tout mon soutien pour ce projet courageux et ambitieux de valorisation du merveilleux patrimoine géologique d’Auvergne » ; « J’adore l’idée de votre projet, et ce qu’il véhicule. J’espère que vous irez au bout ! » ; « Bonjour, une petite contribution à votre merveilleux projet. J’espère que vous pourrez atteindre votre objectif ! J’ai hâte de venir acheter une améthyste made in France » ; « Excellent projet, dynamisant l’économie locale, engagé dans le développement durable, une carrière à l’échelle humaine avec de vraies personnes ayant de hautes valeurs. Soyez confiants, vos rêves vont se réaliser. » ; « Une mine locale, éthique et écologique, super projet ! Il faut relancer l’exploitation minière en France métropolitaine, c’est un enjeu écologique et d’indépendant. »

Recherche active d’investisseurs

Pour accélérer son développement, COMINAUV recherche également des investisseurs pour accompagner l’ouverture de la micro-carrière d’améthyste de St Joseph des Mines de Poux. C’est aussi une question d’anticiper les prochaines étapes dès maintenant. En effet, l’objectif de COMINAUV est de construire ou adapter le bâtiment en atelier de transformation d’ici 3 ans. Puis, sur le modèle de ce premier projet, d’autres sites miniers seront ouverts à la conquête de divers minerais d’Auvergne (saphir, fluorine, etc.).

Un site à visiter à partir de juin 2022

Plus que deux mois à patienter avant de découvrir la première micro-carrière d’améthyste de France ! En famille, les visiteurs pourront : • Participer à une visite guidée passionnante pour découvrir la formation des améthystes d’Auvergne • Observer les veines d’améthyste dans leur milieu naturel • Creuser et récolter ses propres améthystes et les emporter avec soi.

À propos des fondateurs

Nicolas LEGER, Président, 44 ans, est gemmologue et lapidaire. Nicolas a commencé comme ingénieur frigoriste industriel et s’est tourné vers la gemmologie et l’art lapidaire il y a quelques années. Il a ensuite travaillé un temps dans un musée local avant de lancer le projet en 2016.

Mathieu MOULIN, Directeur Général, 31 ans, est ingénieur géologue. Une fois diplômé, Mathieu a travaillé au Bureau d’Etudes Environnementales, puis dans les structures métalliques, avant de rejoindre le projet à temps plein en 2019.

Nicolas et Mathieu se sont rencontrés en 2014 dans le cadre d’une étude géologique du gisement de saphir découvert par Nicolas dans le Puy-de-Dôme. Au cours des deux années suivantes, Nicolas s’est tourné vers l’améthyste, notamment à travers son travail au musée et avec le soutien de l’ex-conservateur du patrimoine local. Il cherche alors un site exploitable à acquérir : chose faite en 2016 après avoir identifié le site des Mines de Poux. Nicolas et Mathieu (qui lui a immédiatement proposé son aide), se consacrent pendant deux ans à s’assurer de l’exploitabilité de ce gisement et à poser les bases d’un projet de carrière viable. En mars 2018, rejoints par deux autres associés, ils fondent la Compagnie des Minéraux d’Auvergne (COMINAUV), qu’ils développent avec leurs connaissances et leurs ressources personnelles.

A propos de la campagne sur KissKissBankBank

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/projet-de-carriere-d-amethyste Site web : https://www.cominauv.fr/ Facebook : https://facebook.com/cominauv Instagram : https://www.instagram.com/cominauv/

André Tirlet

Articles Récents