loader image

MAGAZINE

Benoît Charbonneau : vocation gemmologue

A LA UNE, INTERVIEWS, PORTRAITS

9 Jan 2021

Plus qu’une profession, ce gemmologue a pour mission de trouver les gemmes les plus exceptionnelles et désirables pour les plus talentueux artisans de la place Vendôme à travers sa société GEM SELECTION.

Ainsi tout au long de son parcours, il a découvert et démontré des valeurs plus précieuses que les pierres qu’il négocie…

Gemmologue globe-trotteur

Les gemmes sont vivantes et recèlent une histoire qui leurs sont propres. Elles sont tout d’abord issues des entrailles de la terre où elle se sont formées lors de sa création puis sont devenues le fruit du noble travail de raffinement de l’être humain pour concevoir les plus belles pièces de joaillerie qui soient. C’est pourquoi l’origine des gemmes et les hommes qui les ont façonnées méritent tout autant d’intérêt. Pour Benoît Charbonneau, il s’agit ainsi d’apporter sa contribution active à cette « Histoire d’Hommes ». Ainsi, tout au long de sa carrière de gemmologue, il a sillonné le monde et a appris les us et coutumes de ses fournisseurs en pierres précieuses. C’est particulièrement le cas à Jaipur qui fut sa première destination dans l’univers des gemmes. Major de France à 21 ans en joaillerie, il a obtenu la bourse Zellidja qui lui a permis de réaliser son premier voyage en Inde à l’âge de 19 ans, puis d’étudier la gemmologie aux Etats-Unis en 2005. Plus de 20 ans plus tard, il en garde toujours un souvenir impérissable de ses rencontres humaines et sensorielles de cette région phare où se concentrent toutes les pierres précieuses prisées par les rois et les reines ainsi que par les joailliers du monde entier…

Au fil du temps et grâce à sa riche expérience, Benoît Charbonneau a appris suffisamment de mots et d’expressions en Hindi pour tourner dans plusieurs films Bollywood en marge de ses séjours professionnels. A chaque voyage, tout en honorant les commandes de ses clients joailliers en France, il vit en totale immersion, partageant repas et divertissements avec ses fournisseurs devenus des amis, en étant invité à leurs grands événements familiaux sans jamais oublier les anniversaires de leurs enfants auxquels il s’est beaucoup attaché en les voyant grandir lors de ses voyages. Il a parfaitement su s’intégrer dans ce milieu si particulier. Mondialisation oblige, aujourd’hui Jaipur a perdu de sa superbe en partageant son influence avec Bangkok, à 3 heures de vol de l’Inde ! En réalité, on y retrouve essentiellement les mêmes acteurs.
Ainsi Benoît a non seulement pu conserver tout son précieux réseau professionnel constitué en Inde mais il a même pu renforcer ses liens commerciaux et amicaux avec de nombreux nouveaux fournisseurs en Thaïlande.

Aujourd’hui, il part au Sri-Lanka pour les spinelles et saphirs, en Thaïlande et en Birmanie pour les rubis, spinelles et péridots… Mais Jaipur restera toujours une destination privilégiée et de coeur pour Benoit car cette ville a été le point de départ de sa carrière de gemmologue. Fort de cette expérience terrain, il organise également des séjours d’exception en gemmologie à travers le monde pour les amateurs et professionnels de la joaillerie et de la gemmologie, notamment en Inde, au Sri-Lanka et en Thaïlande… grâce à DISCOVERY GEMS. Lors de ces voyages initiatiques, les heureux participants découvrent les mines souterraines de l’intérieur (à 25 mètres de profondeur) et les mines alluvionnaires. Les participants peuvent négocier voire acheter des pierres taillées ou brutes. Ils sont ainsi plongés en immersion totale au coeur du métier de gemmologue. Les sites gemmifères sont une source d’inspiration pour toutes celles et ceux qui recherchent un parfum d’authenticité à travers la beauté des gemmes de couleur, extraites des entrailles de la terre.

2021 marquera le début d’une nouvelle aventure pour Benoît Charbonneau qui entamera son premier voyage en Afrique Australe au Kenya et en Tanzanie… 2 pays de pierres de renom !

 

Le gemmologue et ses pierres

La beauté est subjective, les couleurs sont changeantes, chaque pierre est unique… Alors comment les choisit-il ?
Un oeil exercé est nécessaire mais pas suffisant, il faut aussi être doté d’une bonne intuition. Il faut en effet être capable de se projeter : pouvoir sentir l’éclat et le chatoiement d’une pierre parfaite pour être sublimée par le travail d’un artisan. Et bien sûr, la pureté et la taille doivent être sans défaut. La pierre devra également être sans fenêtre (on ne doit pas voir à travers la culasse de la pierre quand on la regarde au dessus, cela indique que la pierre a été parfaitement taillée pour renvoyer la lumière de façon optimale). En effet, cette caractéristique indique que la pierre a été parfaitement taillée pour renvoyer la lumière sur l’ensemble de la pierre.

Spécialiste des gemmes, il a néanmoins des pierres de prédilection. C’est notamment le cas pour les saphirs mais aussi les tourmalines et les spinelles. Il apprécie tout particulièrement leurs couleurs chatoyantes et lumineuses, leur rareté, leur éclat unique et naturel. Le Saphir Cornflower, son étymologie vient de la fleur du bleuet des champs (Centaurea Cyanus) de la famille des “Asteraceae”, avec un bleu particulier très intense et lumineux. En gemmologie, le saphir “Cornflower” est simplement utilisé pour le plaisir des yeux, faisant partie des couleurs les plus appréciées avec la couleur “Royal Blue”. Les plus beaux saphirs “Cornflower” proviennent essentiellement du Sri-Lanka et de Madagascar. Le Saphir Padparadscha signifie “fleur de Lotus” en cinghalais. C’est une pierre d’exception. Il constitue le plus rare de tous les saphirs. Il est l’un des seuls à avoir sa propre appellation. C’est un subtil mélange de rose et d’orange, réhaussé d’un éclat exceptionnel. Sa couleur peut être un peu plus rose ou orange avec un ton plus clair ou plus sombre. Comme pour la plupart des gemmes, plus la couleur est intense, plus la pierre est rare. Les saphirs Padparadscha d’un poids supérieur à 2 carats sont très rares. « Pour ma part, c’est une pierre que j’ai apprise à aimer à force de la manipuler car on ne parvient à cerner toute la subtilité de cette couleur « pas comme les autres » qu’avec le temps et l’expérience du terrains en Asie.» Les saphirs Padparadscha proviennent principalement du Sri-Lanka, de Madagascar et plus rarement du Vietnam ou d’Afrique.

Ce gemmologue n’est donc pas seulement un spécialiste des pierres faisant commerce en achetant et revendant des gemmes d’exception, mais c’est également un humaniste servant d’intermédiaire entre les gemmes et les artisans. Tout en exerçant son métier, il a su tisser des liens d’amitié très étroits avec ses fournisseurs à travers le monde.

C’est pourquoi, depuis 2019, à travers sa société GEM SELECTION, il est le devenu le parrain de Rahul, un orphelin indien de 12 ans pris en charge par l’association TARA Childrens à New Delhi. Plus qu’un soutien financier, il s’agit là d’un accompagnement réel dans le suivi et l’éducation de l’enfant pour lui assurer un meilleur avenir… Une action modeste mais concrète, une manière de rendre à l’Inde les bienfaits qu’il a reçus. Il n’est pas uniquement question du portrait d’un gemmologue gagnant sa vie tout en étant tourné vers les autres, mais également une histoire d’hommes, de lieux et de tous ceux qui l’accompagnent à travers son activité de gemmologue.

Photos : Benoît Charbonneau

AKA

Articles Récents

0 commentaires